ivrogne


ivrogne

ivrogne [ ivrɔɲ ] adj. et n.
XIIIe; ivroigne « ivresse » 1160; lat. pop. °ebrionia
Qui a l'habitude de s'enivrer, d'être ivre. alcoolique.
N. C'est un vieil ivrogne. buveur; fam. alcoolo, picoleur, pochard, poivrot, soûlard, soûlaud. Une ivrogne qui titube. ivrognesse. Voix d'ivrogne. rogomme. Loc. Serment d'ivrogne, qui ne sera pas tenu. « des serments d'ivrognes qui jurent de ne plus boire » (Goncourt) .
⊗ CONTR. Abstinent, tempérant, sobre.

ivrogne, ivrognesse nom (ancien français ivroigne, ivresse, du latin populaire ebrionia) Personne qui a l'habitude de s'enivrer. ● ivrogne, ivrognesse (difficultés) nom (ancien français ivroigne, ivresse, du latin populaire ebrionia) Genre S'emploie aux deux genres : un ivrogne, une ivrogne. Le féminin ivrognesse est vieilli. ● ivrogne, ivrognesse (synonymes) nom (ancien français ivroigne, ivresse, du latin populaire ebrionia) Personne qui a l'habitude de s'enivrer.
Synonymes :
- éthylique
- pochard (populaire)
- poivrot (populaire)
- soiffard (populaire)
- soûlard (populaire)
- soûlographe (populaire)
- soûlot (populaire)
Contraires :
- tempérant

ivrogne
adj. et n. Péjor. Qui a l'habitude de s'enivrer.

⇒IVROGNE, -ESSE, adj. et subst.
I. — Adj. (Personne) qui a l'habitude de s'enivrer. Synon. alcoolique, buveur. Vous êtes plus riche que moi; consacrez une partie des fonds que vous avez dans la banque à l'acquisition d'une terre; j'en connois une dans ce voisinage, sur laquelle un colon ivrogne et paresseux végète depuis trois ans (CRÈVECŒUR, Voyage, t. 1, 1801, p. 196). Il est très répugnant à voir, avec ses yeux chassieux, son teint de cocher ivrogne, son ventre en pointe. On sait qu'il est envieux et méchant (DUHAMEL, Combat ombres, 1939, p. 181).
II. — Subst. Ivrogne abruti; face, hoquet, trogne d'ivrogne; sourire hébété des ivrognes. Chez les ivrognes des faubourgs, c'est par la misère noire, le buffet sans pain, la folie de l'alcool vidant les matelas, que finissent les familles gâtées (ZOLA, Nana, 1880, p. 1429). Il y a comme cela, dans les pays lorrains, un certain nombre d'ivrognes et de piliers de café, qui mènent la mauvaise vie contre leur gré, et parce qu'ils portent lamentablement la faute d'un autre (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 135) :
C'était le plus beau cas de combustion spontanée qu'un médecin eût jamais observé. Le docteur en avait bien lu de surprenants, dans certains mémoires, entre autres celui de la femme d'un cordonnier, une ivrognesse qui s'était endormie sur sa chaufferette et dont on n'avait retrouvé qu'un pied et une main.
ZOLA, Dr Pascal, 1893, p. 206.
Serment d'ivrogne.
P. métaph. L'homme des foules est poète, conteur, ou quelque ivrogne de l'esprit. Il se noie dans la quantité des âmes ambulantes; il s'enivre d'absorber un nombre inépuisable de visages et de regards, et de ressentir au fil de la rue fluide le vertige du passage de l'infinité des individus (VALÉRY, Variété II, 1929, p. 28).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Ac. 1694, 1718 yvrogne, et yvrognesse, puis i-. Étymol. et Hist. A. 1. Fin XIIe s. subst. fém. yvroigne « état d'ébriété » (Sermons de St Bernard, 47, 23 ds T.-L.); 2. 1283 adj. yvrongne « qui a l'habitude de s'enivrer » (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 1949). B. 1. 1562 subst. yvrongnesse « ivrognerie » (CALVIN, Serm. sur le Deuter., 167 XXVIII, 529 ds HUG.); 2. 1611 id. « femme qui a l'habitude de s'enivrer » (COTGR.). A du lat. vulg. (dér. de ebrius par une pseudo-suffixation en -onia tirée de formations telles que castus-castimonia, sanctus-sanctimonia, parsus-parsimonia, M. LEUMANN et J.-B. HOFMANN, Lat. Gramm., t. 1, p. 211); B dér. de A, suff. -esse; pour le passage sém., cf. crapule. Fréq. abs. littér. : 816. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 498, b) 1 524; XXe s. : a) 1 880, b) 1 097. Bbg. STEINMETZ (H.). Galloromanische Bezeichnungen für betrunken... Bonn, 1978, pp. 9-32.

ivrogne [ivʀɔɲ] adj.
ÉTYM. XVe; yvroigne, n. f., fin XIIe; yvrongne, v. 1283; de l'anc. n. f. ivroigne « ivresse », v. 1190; du lat. pop. ebrionia « ivresse », du lat. class. ebrius. → Ivre.
Qui a l'habitude de s'enivrer, d'être ivre. Alcoolique, intempérant. || Il est voleur, ivrogne, noceur. Bouteille (aimer, cultiver la); → Incommunicable, cit. 9. || Ils sont volontiers ivrognes (→ 1. Garde, cit. 53). || « Son teint de cocher ivrogne » (Duhamel, in T. L. F.).
1 (…) un individu sans éducation, violent, querelleur, ivrogne, un vrai Caliban.
France, le Petit Pierre, X.
1.1 Héro — Crois-tu qu'on s'enivre pour s'amuser ? Être ivrogne ce n'est pas une sinécure… Si tu savais l'attention et la persévérance qu'il faut ! Toujours à remplir des verres et à les vider. On vous prend pour un riche oisif, en fait c'est un travail de plongeur.
J. Anouilh, la Répétition, p. 77.
N. || Un ivrogne, une ivrogne. Alcoolique, buveur, dipsomane, éthylique, pilier (de cabaret, d'estaminet…), suppôt (de Bacchus); fam. biberon, biberonneur, boit-sans-soif, licheur, pochard, poivrot, sac (à vin), soiffard, soûlard, soûlot, soûlographe, tonneau, vide-bouteille… || Un vieil ivrogne, un ivrogne incorrigible (→ Excentrique, cit. 5; balbutiement, cit. 3; exaspérer, cit. 18; incohérent, cit. 2). || Des ivrognes, les ivrognes (→ Boire, cit. 28; comparaître, cit. 6; excellent, cit. 5; expulser, cit. 5; galéjer, cit. 1). || Un ivrogne imbibé d'alcool, qui bat les murs, marche en zigzag, titube. || Il a une trogne, un nez rouge d'ivrogne. || Voix d'ivrogne. Rogomme.Serment d'ivrogne, qui ne sera pas tenu. || Bande, tas d'ivrognes !
2 Ne croyez pas cependant que Saint-Amant soit un ivrogne vulgaire qui ne boit que pour boire : non, certes, c'est un ivrogne à la manière d'Hoffmann, un buveur poétique qui entend l'orgie à merveille, et qui sait tout ce qu'il peut jaillir d'étincelles du choc des verres de deux hommes d'esprit.
Th. Gautier, les Grotesques, p. 155-156.
3 Nombre d'ivrognes (…) pataugeaient en plein dans les bourbes de la chaussée. Quelques-uns, plus ivres, incapables de marcher tout seuls, s'avançaient en titubant, avec deux amis pour béquilles. Les uns avaient la face livide et terreuse, d'autres injectée, apoplectique, cardinalisée à la coction, comme dirait Maître Alcofribas Nasier, selon leur tempérament ou leur degré d'ivresse.
Th. Gautier, Voyage en Russie, p. 405-406.
4 L'ivrogne rentrait à tâtons, bousculant tout, rotant le blasphème et l'ordure et finalement se vautrait, en grognant à la manière d'un porc (…)
Léon Bloy, la Femme pauvre, I, VII.
CONTR. Abstinent, sobre, tempérant.
DÉR. Ivrogner, ivrognerie, ivrognesse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • IVROGNE — adj. Qui est sujet à s enivrer ou à boire avec excès. Un valet ivrogne.   Il est aussi substantif. Un grand ivrogne. Un franc ivrogne. Un vieil ivrogne. C est un ivrogne …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ivrogne — (i vro gn ) adj. Qui a l habitude de s enivrer.    S. m. •   Un jeune médecin vit moins qu un vieux ivrogne, RÉGNIER Sat. X.. •   Et tu prétends, ivrogne, que les choses aillent toujours de même ?... que j endure éternellement tes insolences et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ivrogne — ESSE, an., soûlard(e), soûlaud(e), poivrot(e) : soulyon, ôda, e (Saxel.002), soulin, na, e (Magland, Morzine.081, St Pierre Alb., Thonon), soulô / choulô, da, e (Albanais.001, Annecy.003, Balme Si., Thônes / Combe Si.), cheûlin, na, e… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • IVROGNE — adj. Qui est sujet à s’enivrer ou à boire avec excès. Un valet ivrogne. Substantivement, Un vieil ivrogne. Il est populaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • L'ivrogne et sa femme — Auteur Jean de la Fontaine Genre Fable Pays d origine  France Lieu de parution Paris Éditeur …   Wikipédia en Français

  • L'Ivrogne et sa Femme — Auteur Jean de la Fontaine Genre Fable Pays d origine  France Lieu de parution Paris …   Wikipédia en Français

  • Une invention d'ivrogne — Invention d ivrogne Invention d ivrogne est un conte japonais des temps modernes qui a trait au mensonge. Sommaire 1 Le conte 2 Bibliographie 3 Voir aussi 4 Notes …   Wikipédia en Français

  • L'Ivrogne — Données clés Titre original Ο μεθύστακας (O Methystakas) Réalisation Yórgos Tzavéllas Scénario Yórgos Tzavéllas Acteurs principaux Orestis Makr …   Wikipédia en Français

  • Invention d'ivrogne — est un conte japonais des temps modernes qui a trait au mensonge. Sommaire 1 Le conte 2 Bibliographie 3 Voir aussi 4 Notes …   Wikipédia en Français

  • Michel III l'Ivrogne — Michel III (empereur byzantin) Pour les articles homonymes, voir Michel III. Pièce de monnaie représentant Michel III sur une face, ainsi que sa soeur Thecla et sa mère Théo …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.